sarriette

Sarriette des montagnes (satureja montana)

De tout temps, la sarriette a servi à soulager les maux de ventre, les colites (inflammations du côlon) et à favoriser la digestion, prise en infusion.

On sait, de nos jours, que c'est sa grande richesse en phénols et en monoterpènes qui lui confère son fort pouvoir antiseptique, plusde 90 % des bactéries pathogène y sont sensibles. La plante traite donc les dyspepsies (troubles digestifs fonctionnels), les entérocolites (inflammation des muqueuses de l'intestin grêle et du côlon), les fermentations intestinales, ainsi que les maladies respiratoires aiguës (asthme et bronchite). Par ailleurs, elle est aussi vermifuge*

L'infusion* : Pour les premières indications, buvez 1 à 3 tasses par jour d'une infusion de 1 cuillerée à café de sarriette par tasse.

L'infusion corsée : En bain de bouche pour soigner toutes les inflammations de la bouche et en gargarisme contre les maux de gorge et les pharyngites, doublez la dose pour faire une infusion plus concentrée.

Sur la peau : vous pouvez utiliser l'infusion sur les petites plaies, les piqûres d'insectes et les rougeurs et démangeaisons.

La sarriette est aussi un puissant stimulant et un tonique général, ce qui explique son usage en médecine traditionnelle contre les troubles de la menstruation, l'asthénie sexuelle et les troubles de l'érection. Pour ces derniers, c'est d'avantage l'huile essentielle que vous utiliserez, mais toujours avec l'accord de votre médecin ou de votre pharmacien car elle est puissante.

 

*

Vermifuge : Un vermifuge est un produit destiné à éradiquer et expulser les parasites intestinaux, et en particulier les vers.

 Infusion : L’infusion est une méthode d'extraction des principes actifs et/ou des arômes d'un végétal par dissolution dans un liquide initialement bouillant que l'on laisse refroidir. Le terme désigne aussi les boissons préparées par cette méthode, comme les tisanes, le thé par exemple.